Le toilettage excessif, appelé “Barbering” en anglais, survient lorsqu’un rat a un comportement de toilettage démesuré envers lui-même ou un autre rat. Il est normal pour un rat de faire sa toilette en se léchant et en se mordillant un peu les poils. Cependant, lorsque le toilettage devient excessif, le rat peut mordiller les poils à leur racine et donner une apparence « fraichement rasée » à la peau.


Ce comportement peut causer une alopécie, c’est-à-dire une perte de poils, aux endroits touchés par le toilettage excessif. Souvent, il s’agit des pattes avant, de la poitrine ou de l’abdomen lorsqu’un rat fait de l’auto-toilettage excessif, et du museau, de la tête ou des épaules lorsque cela survient sur un de ces compagnons de cage. Un rat dominant peut avoir ce type de comportement sur un rat soumis. Ce toilettage excessif par domination, ou “power-grooming” en anglais, peut aussi avoir des composantes héréditaires, et se retrouver chez les parents, les grands-parents ou la fratrie du rat.
Le toilettage excessif est souvent un signe d’anxiété ou d’ennui, surtout en ce qui a trait à l’auto-toilettage.


Présentation :

On peut observer une perte de poils, particulièrement au niveau des pattes avant, de la poitrine, de l’abdomen, du museau, de la tête ou des épaules. La peau paraît lisse et rosée.


Initialement, il n’y pas d’inflammation ou de croûtes, car la peau est intacte. Cependant, à la longue, la peau est à risque de devenir irritée ou de s’infecter.
À l’examen du rat, on ne note habituellement pas de lésion ou coupure au niveau des zones d’alopécie, contrairement aux infections cutanées (ex : tinea). Les tests de grattage cutané seront négatifs, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de parasites ou dermatophytes dans la peau.


Prévention et traitement :

  • S’assurer d’offrir un environnement sain à votre rat, incluant des divertissements, des abris, une roue (s’assurer que celle-ci soit sécuritaire et adaptée aux rats) et, idéalement, un ou plusieurs compagnons du même sexe.


  • Sortir quotidiennement les rats pour leur offrir des distractions et éviter l’ennui.


  • Si des lésions de toilettage excessif sont présentes, s’assurer de garder la cage très propre pour minimiser les risques d’infection cutanée.


  • Surveiller attentivement la peau, et contacter un vétérinaire en cas de signes d’inflammation ou infection cutanée.


  • Adopter d’un élevage qui fait un suivis de tempérament de ses lignées pour s’assurer que les rats sont reproduits de façon à réduire les risques de comportements excessifs et/ou agressifs héréditaires.


*     *     *


Source:

http://ratguide.com/health/integumentary_skin/barbering.php

Barbering

Toilettage excessif ou trichotillomanie 

©raterie limoges