©raterie limoges

Mycoplasmose chez le rat


​Qu'es ce que la mycoplasmose?
La mycoplasmose est une affection due au Mycoplasma pulmonis, qui est est une bactérie pathogène responsable de l'infection respiratoire chez les rats. Cette maladie ne se guérit jamais à 100% et demeura toujours très contagieuse.


Signes cliniques :

(Ceux-ci peuvent varier dépendamment de la virulence ou du site de l’infection. La maladie étant chronique et non pas fulminante, les symptômes peuvent s’aggraver avec l’âge du rat.)

Lors de maladies respiratoires supérieures, les signes peuvent être complètement absents mais peuvent aussi être aussi bénins que des éternuements, ronflements, la fermeture partielle des yeux ou des quantités élevées de taches de poryphine près des yeux et du nez.

Lors d’infections plus faibles, lorsque la maladie gagne du terrain le long des voies respiratoires, causant parfois bronchiolite, bronchiectasie et bronchopneumonie, les signes peuvent être des raclements de gorge humides, une respiration laborieuse et/ou rapide, et de la toux.

** Il est important de mentionner que les signes de l’infection, étant supérieure ou faible, peuvent être liés à une maladie respiratoire chronique avec mycoplasme.

Lors d’infections génitales, l’organisme peut être une cause de la pyometra (pus dans l’utérus), par de l’endométrite purulente (une inflammation des parois de l’utérus), par la salpingite (inflammation des trompes de fallop ou par la perioophorite (inflammation des ovaires). Les signes peuvent alors être inexistants ou par la distension du ventre ou des traces de sang dans l’urine (qui peu aussi être attribué à une infection urinaire concurrente). De plus petites portées peuvent aussi résulter de cette infection.


Symptômes plus fréquemment observés :

  • Éternuements fréquents. En temps normal, un rat ne devrait pas éternuer plus d’une ou deux fois en une période de 5-10 minutes. Si un rat éternue plusieurs fois dans une minute, c’est qu’il y a quelque chose qui l’agace, cela peut être un début d’infection respiratoire.


  • Écoulements de porphyrine au niveau du nez et des yeux. On peut également trouver des traces rougeâtres/brunâtres sur la bouche et les cotés intérieurs des pattes avant dû au nettoyage. Cela est signe que son système immunitaire combat quelque chose.


  • Bruits de respiration qui semblent provenir du nez ou des poumons. Lorsque vous entendez ce genre de sons, c’est sans aucun doute que le rat a un infection respiratoire avancé.


  • Détresse respiratoire, léthargie, déshydratation, poil hérissé, perte d’appétit.


  • La mort.


Étapes d’intensité de l’infection:

  1. Rhinite: Éternuements fréquents et décharges de porphyrine.

  2. Bronchite: Les bactéries commencent à descendre dans les poumons. Le rat fait un bruit de râlement et peut creuser des poumons s'il a un stress respiratoires.
  3. Pneumonie: Les flancs se creusent, le rat est plus faible et a beaucoup de difficulté à respirer. Les bactéries ont causé des abcès pulmonaires qui précipiteront la rechute du rat.


Traitements :

Le problème avec la bactérie Mycoplasma pulmonis est qu'on ne peut l'éradiquer complètement. Par contre, on peut ralentir sa progression en traitant la source d'infection car elle se sert d’autres bactéries pour se développer.

Pour un rat âgé de moins de 4 mois (ou une femelle gestante/allaitante) :
Il est conseillé de donner de l’Amoxicillin combiné à l’Azithromycin (ou Tylosin) pour une durée de 3 à 4 semaines. 

Une alternative serait le Clavamox (Amoxicillin et Acide Clavulanique). 

*Malgré que ce soit généralement déconseillé, dans un cas beaucoup plus lourd, l’usage d’Enrofloxacin (Baytril) et de Doxycycline pourrait être choisi si les avantages dépassent de loin les risques et désavantages. À voir avec votre vétérinaire spécialisé en exotiques.

Pour un rat âgé de plus de 4 mois : 
Il est conseillé de donner de l’Enrofloxacin (Baytril) et Doxycycline pour une durée de 3 à 4 semaines, le traitement pouvant aller jusquà 8 semaines consécutives si les symptômes y sont toujours présent. 

Une alternative serait le Ciprofloxacin et l’Azithromycin, ou le Doxycycline et l'Azithromycin.

Dans certain cas plus lourds, un anti-inflammatoire ou un stéroïde peuvent être prescrits.

L’usage d’un nébuliseur peut également aider à contrôler l’infection et soulager le rat. Un traitement au nébuliseur peut aller de 10 à 30 minutes par traitement, 1 à 3 fois par jours. *Il es souvent conseillé (sur des groupes et autres) de s’enfermer dans la salle de bain avec le rat et de faire couler l’eau très chaude afin de créer un effet de “bain vapeur” dans la pièce, ceci est fortement déconseillé par les vétérinaires experts en exotiques car cela va augmenter la production de mucus et empirer l’inflammation des passages respiratoires du rat.

Il existe d’autres alternatives de médicaments qui sont beaucoup moins populaires et accessibles que ceux ci. Les antibiotiques utilisés ne se limitent pas seulement à la liste présentée ci-dessus mais ceux ci sont les plus recommandés par les experts.

Très important de noter :
Assurez vous que votre rat s’hydrate bien. S’il semble déshydraté, encouragez l’hydratation en offrant des légumes ou des fruits qui contiennent d’avantage d’eau (concombre, melon d’eau, pitaya etc) Si le rat refuse de manger les aliments riche en eau ou de boire de sa bouteille, vous pouvez mélanger un peu de sel et de sucre dans de l’eau et lui donner manuellement à la seringue pour l’encourager à boire. Si cela n’aide pas non plus, un vétérinaire pourrait lui faire des injections sous-cutanée d’eau saline et pourrait même vous expliquer comment faire à la maison tout en respectant les instructions de stérilisation.

Il est absolument crucial de respecter les dosages précis pour chaque rat mesuré par le poids. Si le rat en question est encore en période de croissance, il est indispensable de le peser régulièrement pour ajuster son dosage au moindre changement de poids. 
*Les heures précises à laquelle il doit recevoir son antibiotique doivent être respectés ainsi que la fréquence, il ne faut surtout pas sauter une dose.

Il ne faut pas réutiliser une seringue souillée (antibiotique différent, salive, saleté etc) sans l’avoir préalablement lavée et séchée correctement. Cela peut contaminer l’antibiotique et réduire son efficacité.

Un manque à un ou plusieurs de ces points peuvent et vont causer une résistance de la bactérie aux antibiotiques et réduire considérablement les chances de guérison.

Si un rat dans la cage est malade, il est très important de traiter ses confrères également car les autres développeront également des symptômes puisqu’ils demeurent en contacte.


Prévention :

Adoptez d’éleveurs réputés, qui ont à coeur la santé de leur rats, qui sélectionnent leur reproducteurs pour leur bonne santé et non pour leur belles couleurs. Qui ont également choisis leur reproducteurs d’éleveurs réputés et non de sources comme des “éleveurs de feeders” (nourriture à serpent) qui eux ont à coeur uniquement la production et non la qualité (santé, comportement etc).

Gardez leur espace propre en tout temps, changez les litières et les articles de tissus plusieurs fois par semaine pour éviter l’accumulation d’ammoniaque.

Évitez les substrats de litière tel que le pin ou le cèdre, ainsi que les litières de papier qui sont reconnus pour retenir le plus haut niveau d’ammoniaque.

Respectez la capacité (nombre de rats) de votre cage. Une cage trop bondée va avoir une accumulation d’ammoniaque beaucoup plus rapide et va également causé un stress additionnel aux rats et ainsi affaiblir leur système immunitaire. Un minimum de 2’ carré par femelle ou 2,5’ carré par mâle devrait être respecté en tout temps, peut-importe leur âge.

Évitez les endroits propices aux virus (SDA, Sendai, Parvo etc). Attendez un minimum de 3h avant de retourner à la maison pour éviter de contaminer vos rats à la maison. 

Respectez toujours une quarantaine stricte lors de l’adoption de nouveaux rats pour éviter de contaminer des rats sains par des rats malades, même si asymptomatiques ils peuvent être porteur de bactéries ou virus. 

Ne fumez pas en présence de vos rats et évitez tout types de parfums (aérosols, sent-bons aromatisés en gel ou liquide, chandelles aromatisés etc).

Évitez les courants d’airs et les chocs thermiques.

Procurez vous un échangeur d’air sans ioniseur (réduira également les odeurs dans votre pièce/maison).

Assurez vous que vos rats ne manquent pas de vitamines et ont toujours une bonne alimentation pour favoriser une bonne santé et un bon système immunitaire.


Sources : 

http://ratguide.com/health/bacteria/mycoplasma_mycoplasmosis.php
http://www.agorat.org/articles/La_mycoplasmose_et_le_Mycoplasma_pulmonis
http://www.ratbehavior.org/AmmoniaMyco.htm