©raterie limoges

​La glande de Zymbal, qui n’a pas d’équivalent chez l’humain, est une glande sébacée (glande de la peau) située au niveau du canal auditif externe, près de l’oreille. Elle mesure environ 3-5mm de diamètre. Les rats en ont deux, une pour chaque oreille. La glande de Zymbal est en fait un amas de tissu glandulaire qui produit du sébum, qui est excrété dans le canal auditif externe, tout près du tympan. Sa fonction exacte n’est pas tout à fait connue encore.


Avec l’âge, le sébum produit par la glande de Zymbal peut devenir plus épais, et mener à des kystes dans le canal auditif. En vieillissant, la glande de Zymbal peut aussi donner naissance à une variété de tumeurs, habituellement malignes.


Les tumeurs de la glande de Zymbal surviennent souvent autour de 18 à 24 mois. La plupart du temps, elles sont unilatérales (une seule oreille touchée). Elles sont habituellement de type adénomes ou adénocarcinomes. Elles sont un cancer souvent agressif, qui peut envahir les tissus autour. Occasionnellement, elles peuvent causer des métastases aux poumons, ce qui est de très mauvais pronostic.


Différents signes peuvent suggérer la présence d’une tumeur de la glande de Zymbal :

  • Kyste, abcès ou masse présente sur le côté de la tête, près de l’oreille


  • Masse tumorale, de type papillomateuse, présente à l’intérieur de l’oreille


  • Ulcère ou saignement dans le canal auditif, à l’intérieur de l’oreille


  • Tremblements de la tête ou tête qui penche d’un côté


  • Malocclusion dentaire, anomalies de la mâchoire (cas plus avancés, ou la tumeur infiltre les tissus jusqu’à la mâchoire)


Parfois, ces tumeurs sont découvertes par le vétérinaire lors d’une procédure comme un drainage d’abcès près de l’oreille.


Le diagnostic se fait en prélevant une partie de la tumeur par ponction à l’aiguille, et en analysant le contenu.


Traitement :

Malheureusement, peu d’options sont disponibles pour ce type de tumeur. Leur caractère invasif empêche souvent une résection chirurgicale, car la tumeur infiltre les tissus autour et amène de la nécrose et de l’inflammation.


Un débridement chirurgical (opération pour nettoyer les tissus sous la peau) par un vétérinaire peut être utile si la tumeur a causé un abcès, ce qui aidera à soulager la douleur et les symptômes pendant un moment. Ceci n’est pas conseillé car plus la tumeur est manipulée, plus cela la fera grossir rapidement. Des antibiotiques peuvent aider pour le côté infectieux. Cependant, il n’existe aucun traitement efficace pour guérir complètement la tumeur.


De la médication palliative, c’est-à-dire pour soulager les symptômes, pourra être offerte, selon le cas. Des antidouleurs, par exemple des narcotiques (Buprenex/buprenorphine ou Torbugesic/butorphanol) et/ou des anti-inflammatoires (Banamine/flunixin meglumine ou Metacam/meloxicam) pourront être prescrits pour soulager les inconforts ou douleur. Des corticostéroïdes, comme Dexaméthasone ou Prednisone, peuvent aussi aider à diminuer l’enflure autour de la tumeur. Ces médicaments seront donnés par la bouche ou en injection, selon l’état clinique du rat.


En cas de malocclusion (dents qui ne s’alignent plus, empêchant de bien fermer la gueule) ou de problèmes de mâchoire, il pourrait être utile de limer les dents afin de permettre au rat de manger. Dans les cas plus sévères, le rat malade peut nécessiter une alimentation par purée ou en ramollissant les blocs de nourriture avec de la formule pour bébé ou de l’Ensure. Une attention particulière sera à prendre pour la peau des rats qui souffrent de malocclusion sévère, car leur salive pourrait couler sans retenue et causer une inflammation cutanée autour de la bouche ou du menton.


S’occuper d’un rat atteint d’une ZGT :

  • Placer le rat malade dans une cage séparée des autres, dite une cage « hôpital »


  • Utiliser un bedding doux, comme des t-shirts, du feutre ou d’autres tissus du genre, et le changer quotidiennement pour éviter l’infection. Éviter les bedding de style litière, plus absorbants, qui augmentent le risque d’infection, ainsi que les serviettes de bain qui peuvent s’effilocher.


  • Offrir plus de chaleur pour maintenir une bonne température corporelle du rat malade, sans le surchauffer ou le déshydrater. Certains produits se vendent pour mettre une source de chaleur supplémentaire dans la cage. On peut aussi mettre de l’eau chaude dans une bouteille entourée d’une serviette, et placer le tout dans un coin de la cage.


  • Administrer les médicaments contre la douleur et l’inflammation, tel que recommandé par le vétérinaire


  • S’il y a une plaie ou un ulcère autour de la tumeur : nettoyer avec des coton-tige d’eau propre ou eau saline


  • Aider le rat malade dans sa toilette, au besoin


  • Recontacter le vétérinaire en cas d’inflammation, rougeur, douleur, ou si les symptômes de cancer (perte de poids, d’appétit, léthargie) augmentent


Nutrition :

  • Des suppléments caloriques sont nécessaires pour les rats avec un cancer : formule de lait de soya pour bébé, Ensure, Boost, purées pour bébés, avocats.


  • Encourager l’hydratation. Offrir beaucoup d’eau. Envisager des boissons sucrées type Gatorade ou du Pedialyte (vendu en pharmacie pour réhydrater les enfants) pour donner des électrolytes et des calories supplémentaires si le rat mange et s’hydrate peu. On peut aussi mélanger 3 cuillères à thé de miel dans 2 tasses d’eau tiède.


  • Envisager d’hydrater le rat malade avec une seringue s’il est incapable de boire seul


Discuter avec le vétérinaire de l’euthanasie, particulièrement chez un rat qui ne peut plus s’alimenter et dont la qualité de vie est atteinte grandement par les symptômes et la souffrance causés par le cancer.

*     *     *


Source:

http://ratguide.com/health/neoplasia/zymbals_gland_tumor.php

Tumeur de la glande de zymbal